Drapeau français Drapeau Anglais
OUISTREHAM 1944
Icone la belle époque LA BELLE ÉPOQUE
Bouton pause

Riva Bella, la perle de la Côte de Nacre, a su conserver son caractère familial et les qualités exceptionnelles de la plage qui firent sa réputation.

Au milieu du XIXe siècle, ce qui deviendra Riva-Bella était une vaste étendue de dunes et de marais. Sur la plage, des cabines en bois, installées par des gens de la région, prédisaient déjà l'avenir de la station. La première villa vit le jour en 1866, avenue Pasteur. Cette année-là, Monsieur Lompré, fabricant de corsets à Caen, se fit construire une résidence secondaire. Il surnomma Belle-Rive la partie des dunes qui s'offrait à sa vue. Un de ses amis, artiste peintre, admira les magnifiques couchers de soleil qui animent certains soirs le rivage et changea Belle-Rive en "Riva-Bella".

En quelques années, une dizaine de constructions virent le jour dans les dunes et déterminèrent le tracé des premières rues. De 1893 à 1944, un petit train, dont la voie ferrée longeait le chemin de halage, assura la liaison Caen-Ouistreham jusqu'à Luc-sur-Mer et permit une fréquentation élevée de la station. Le premier casino, construit en 1905 et appelé "Kursaal", était un édifice en bois de conception Modern-style. Maire de la commune de 1919 à 1943, Alfred Thomas donna à la station balnéaire un essor considérable qui permit à Ouistreham Riva-Bella d'être classée "Station Climatique" en 1923. Il fut également à l'initiative de la construction du second casino qui fut inauguré le 27 juin 1931. Situé à l'emplacement du casino actuel, ce très bel ouvrage de style néo-normand devint le fleuron de la station pendant la dizaine d'années qui nous séparait de la guerre.


Précédent Jour J L'occupation Suivant